Artisanat / Commerce
Professions libérales

André Guiol : “On doit prendre plaisir à travailler et à vivre à Néoules“

Même si la compétence du développement économique a été transférée à l’intercommunalité, le maire de Néoules travaille à attirer des entreprises sur son sol et souhaite obtenir un soutien financier de l’Agglomération Provence Verte qui perçoit l’ensemble des taxes générées par ces entreprises.


Chaque année, lors d’une journée consacrée, le maire de Néoules permet à la centaine d’entreprises situées sur son territoire de se rencontrer, d’échanger et surtout, de trouver des passerelles professionnelles pour se développer. Communication et proximité, les maîtres-mot d'André Guiol pour soutenir ses entrepreneurs.

Vous avez de nouveaux arrivants depuis quelques années, et vous cherchez à attirer de nouvelles entreprises, donc des habitants, quels problèmes avez-vous encore à résoudre ?

Nous avons à régler le problème du logement pour les nouveaux arrivants. Il faut créer une offre de milieu de gamme en accession à la propriété sans pour autant construire des immeubles. Il nous faut aussi financer ce développement. Or, le développement économique est désormais du ressort de la communauté de communes qui, elle-même, perçoit les « revenus » de ces nouvelles installations. Nous allons essayer de donner des preuves de la réussite concrète de nos démarches, pour demander une rétrocession en financement d’équipement. Si par exemple, nous accueillons 20 entreprises qui ont générées 100.000 euros de taxes, nous essaierons d’obtenir la moitié en investissement.  

Concrètement, où en êtes-vous ?

Nous avons agrandi notre zone d’activités. Le promoteur nous a cédé une parcelle que nous louerons en direct, car il nous faut développer d’autres revenus que ceux que peut nous verser la communauté d’agglomération. Nous louons ainsi des parkings et nous avons créé un parc photovoltaïque de 30 hectares.

Quels sont vos projets ?

Nous envisageons de créer un espace de coworking et nous préparons l’ouverture d’une auberge dotée de chambres d’hôtes. Et évidemment, nous projetons également la création de logements.

Quel est votre objectif à moyen terme ?

Nous souhaitons atteindre par ces locations 10% du budget de fonctionnement annuel de la commune, soit 300 000 euros. Nous avons tout juste amorcé la pompe mais c’est en bonne voie. Au-delà de cette approche économique nous avons pour objectif de permettre à celles et ceux qui le désirent de travailler à proximité de leur domicile et créer ainsi une véritable dynamique de terrain. On doit prend plaisir à travailler et à vivre à Néoules.

neoules.fr

 

Retrouvez toute notre actualité sur TwitterFacebookInstagramLinkedinYoutube

 

 

Publié le: 11-07-2018