Artisanat / Commerce
Professions libérales

Ma commune est utile et attractive !

La charmante station de Saint-Léger-les-Mélèzes dans les Hautes-Alpes a été la scène (22 et 23 septembre 2018) du Congrès National des maires ruraux de France 2018. Les communes françaises de moins de 3500 habitants ont exprimé leur colère, mais aussi leurs idées et leur potentiel créatif. Ça tombe bien, elles sont plus que jamais d’actualité avec 100.000 personnes qui, chaque année, quittent la ville pour la campagne.



Un paradoxe. Il existe une statistique donnée par TF1 dans un reportage diffusé le jour de la clôture du congrès, qui dit que, depuis 2000, 80% des communes rurales gagnent de nouveaux habitants… “Il faut constamment valoriser nos territoires, pour ne pas perdre nos habitants, mais aussi pour gagner de nouveaux habitants…“ C’est en ces termes que Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des territoires, présent le matin pour participer à la grande conférence sur l’accord mobile, a rappelé l’importance de valoriser les communes rurales françaises… où il fait bon vivre et entreprendre. C’est une évidence que nous devons communiquer sur nos atouts, et nous en avons de nombreux, malgré toutes les compétences que nous a enlevées l’état“, relève Didier Bonnaud, maire de Saint-Etienne-des-Sorts et responsable des maires ruraux du Gard. Sa commune de moins de 1000 habitants accueille des Start Up, qui n’ont même pas à verser un euro symbolique lors de l’installation, dont l’une d’entre elles Mobyland est devenue leader sur son marché.

Le numérique fait son trou et installe son pylône

Alors, au programme de cette journée du 22 septembre, les thèmes sont attrayants… pour les urbains désireux de venir s’installer dans une commune rurale. Au choix : Le numérique. Grand débat du matin, en présence de l’ensemble des opérateurs téléphoniques. Des critiques. Nombreuses. Des objectifs parfois atteints. Parfois pas. Des opérateurs souvent renvoyés dans leurs retranchements, mais à l’écoute des sollicitations pressantes de la ruralité, désireuse d’être connectée vite et bien ! Le numérique, lentement mais sûrement, fait son trou et installe son pylône. Il était temps. Il impacte tellement de facteurs, économie, communication, transports, services publiques, culture, éducation... Autre débat animé, celui sur la mobilité, en présence d’Elisabeth Borne, Ministre chargée des transports. Des inquiétudes d’un côté, des belles paroles de l’autre et une Ministre désireuse de “faire“ des choses dans le monde rural, et notamment mettre des moyens sur des initiatives innovantes qu’elle a “vu“ ici et là (voiture municipale ?). On aura suivi attentivement un atelier sur les commerces en milieu rural, pris d’assaut par les maires ruraux. Lieu de proximité, de lien social, le commerce en milieu rural se renouvelle, se modernise, identifie les services à apporter à la population. Il est incontournable.

Des territoires zappés par les énarques parisiens, mais adoubés par les cadres parisiens

Durant ce Congrès on a vu beaucoup (tous) de maires inquiets de ne plus pouvoir exercer leurs fonctions dans les meilleures dispositions, mais on a aussi observé et apprécié le bon sens et la créativité des uns et des autres. La réflexion d’un Maire sur l’étude nationale “vélo“ “distance moins de 5km“ portée par la Ministre, alors qu’il eut été plus cohérent de la cibler en milieu urbain, sur une distance de moins de 3km.

Le maire rural va droit au but et s’exprime, sans utiliser d’éléments de langage. Il est cohérent, clair dans son approche du service publique qu’il souhaite proposer à ses habitants, dont il connaît les préoccupations. Il est utile. Alors qu’il dispose de la compétence d’analyse d’un territoire au potentiel phénoménal et regorgeant d’attractivité, le maire rural est en colère en ce 22 septembre, et le fait savoir.

En réponse au Ministre de la Cohésion des territoires, commune-attractive.fr peut être une solution pour valoriser les territoires ruraux. C’est un site innovant qui a l’objectif de présenter des offres attrayantes, véritable relai d’informations qui permet aux petites communes d’attirer des entrepreneurs (TPE, travailleurs indépendants, artisans, commerces, start up, scop…) des télétravailleurs, des familles sur leur territoire.

Soutenu par l’AMRF, commune-attractive.fr est un outil qui donnera envie aux urbains désireux de changer de vie, et le moyen de trouver la commune où il fait bon vivre et entreprendre. Un outil qui deviendra un baromètre de la vitalité de ces territoires… zappés par les énarques parisiens, mais adoubés par les cadres parisiens.

 

Vous avez une offre attractive ? Vous pourrez déposer une annonce attractive !

Pour les tarifs, nous consulter car pour les communes, nos prix sont en fonction du nombre d’habitants.

Retrouvez toute notre actualité sur TwitterFacebookInstagramLinkedinYoutube

Publié le: 24-09-2018