Artisanat / Commerce
Professions libérales

Un loyer à un euro pour un commerce pluri activité

Après le parcours du combattant pour trouver son couple de perles rares, Alain Sage, Maire de Puget-sur-Durance tient enfin son premier commerce de proximité.



Il aura fallu presque 10 ans pour qu’aboutisse dans la petite commune vauclusienne de Puget-sur-Durance (800 habitants) un projet qui tenait à cœur au maire, Alain Sage : créer un commerce pluri activités. Epicerie, journaux, dépôt de pain, bar, restauration, livraison à domicile, etc : autant de bons et loyaux services rendus à la population grâce à ce local de 90 m2 (et autant en sous-sol pour le stockage), loué, entendons-bien, 1 euro symbolique. Sachant que de surcroît, la mairie a pris en charge tous les travaux d’équipement du local, dont la cuisine : “Nous ne voulions pas nous retrouver avec un local vide si ça ne fonctionnait pas“, précise l’édile. Un couple de commerçants a donc pris possession des lieux en septembre 2017 et développe progressivement la boutique. Son recrutement : “via Internet et le bouche-à-oreille local qui n’a pas été le plus efficace“, confie-t-il.

Une nouvelle mairie, une placette et un commerce

Un bonheur n’arrivant jamais seul, il faut aussi savoir que ce commerce s’inscrit dans un plus vaste projet d’aménagement au cœur du village comprenant des logements (12 maisons et 8 appartements), une nouvelle mairie, un parking, la rénovation des réseaux...

Et tout cela n’aurait pas été possible si la commune n’avait pas fait échange de bons procédés.

En effet, n’ayant pas le budget nécessaire à une telle opération immobilière chiffrée en plusieurs millions d’euros, elle a tout simplement cédé en « dation » à la SEM Citadis les parcelles nécessaires, laquelle a pris en charge la suite des opérations : vente des terrains pour la construction des villas selon un cahier des charges, choix d’un promoteur pour les appartements, réalisation de la nouvelle mairie, du commerce et d’une placette provençale. Le tout signé par le célèbre cabinet d’architectes Tangram qui a cédé ses droits moraux, n’ayant pas pu piloter le projet jusqu’à son terme. Puget-sur-Durance peut se targuer d’avoir su décupler ses forces grâce à quelques bonnes idées.

 

 

Retrouvez toute notre actualité sur TwitterFacebookInstagramLinkedinYoutube

 

Publié le: 22-02-2018